Le Brie Qui Court, la planque des fous de fromage à Nantes

J’avais promis dans un précédent article de vous parler d’un bar à fromages. Nous y voilà avec le Brie qui Court, installé rue des Carmes depuis septembre dernier en lieu et place d’Oh My Darling. Comme son nom l’indique, le Brie qui Court est LE LIEU pour ceux qui aiment le fromage en entrée, en plat et en dessert.

Ouvert pour le déjeuner et le dîner, Le Brie qui Court propose différentes formules à midi :

  • Tartines à 7,90€ (et formule avec dessert à 10,90€),
  • Salades à 12,90€ (idem à 15,90€),
  • Sandwichs de 4€50 à 6€,
  • « Croquinettes » à environ 6€ (baguette garnie de fromages et gratinée).

Ayant eu l’occasion d’y aller à deux reprises, voici tout d’abord mon option pour le déjeuner : une tartine Gorgon au gorgonzola (sans rire), à la poire, au miel et aux noix. Une tartine 100% plaisir à base de produits frais qui ne surprend pas… et ne déçoit pas. #teambluecheese

tartine au bar a fromage le brie qui court

Tout ça c’est bien joli mais comment faire lorsque l’on a une faim de loup me direz-vous ? Direction les fromages fondus avec la raclette façon Brie qui Court (21,90€) ou le camembert rôti (12,90€) dont j’ai eu un aperçu et qui est excellent.

Vous venez entre amis pour l’apéro ? Le bar a tout prévu avec une sélection de sept planches comme par exemple :

  • La BREE (18€) : cheddar, munster, mimolette extra-vieille, Beaufort,
  • La bon’haleine (19€) : maroilles, roquefort, brie de Melun, fromage frais à l’échalote,
  • LE MÈTRE DE FROMAGE (49€). Pas besoin d’en dire plus.

Pour ce deuxième passage plus tardif, nous choisissons une planche du chef surprise (15€) composée de quatre fromages distincts, de jambon de Paris et speck, de noix et de fruits confits. Il n’y a clairement rien à redire sur la sélection du patron qui est juste parfaite.

planche a fromage et jambon

Nous retrouvons un Brie de Melun impeccablement affiné, un reblochon fleuri, une tomme au chèvre bleu (!!) totalement validée et enfin LA tomme à la truffe. J’en rêve encore.

Bien évidemment, les fromages sont également disponibles à la vente puisque le Brie qui Court fait aussi fromagerie… et cave. Rien d’étonnant à ce que la sélection de vins soit elle aussi bien sentie (BADOUM TSS).

Bar à fromages Le Brie qui Court
22 Rue des Carmes
44000 Nantes
Tél : 06 61 00 22 24
Ouvert du mardi au vendredi et 11h30 à 14h30 et de 18h00 à 21h00 et le samedi de 11h30 à 22h30

Auberge Le Nézil, un havre de paix au cœur de la Brière

Nous sommes mi-août, les températures sont un peu redescendues. L’occasion idéale pour profiter d’un repas en terrasse sans suer sang et eau car vous comprenez…

meme en gif

C’est pour la seconde fois que je foule le seuil de l’Auberge Le Nézil, très belle bâtisse au toit de chaume logée en plein cœur du parc régional de la Brière.

maison en toit de chaume en briere

Continuer la lecture

Les Pieds dans le Sable, un coin de plage à Nantes

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une adresse que l’on m’a proposée de tester mais que j’aurais très honnêtement pu découvrir moi-même tant elle a de qualités.

Comme chez toute bonne citadine, le besoin de fuir l’agitation se fait parfois sentir. C’est pourquoi j’aime me rendre au Bouchon par exemple tant le patio empli de sérénité est providentiel à quelques mètres des galeries Lafayette.

Du calme et de la détente, c’est justement ce que promet Les Pieds dans le Sable, situé non loin de Canclaux. Et je peux d’ores et déjà répondre à la question qui trotte dans votre tête : oui, on peut littéralement déjeuner les pieds dans le sable ou sous les toiles de la très jolie pergola. <333333

terrasse restaurant les pieds dans le sable

Tout va bien, vous êtes à Nantes

Continuer la lecture

SECRET, une adresse à ébruiter à volonté à Pornichet

C’est au sein de l’hôtel de charme pornichétin La villa Flornoy que se loge une adresse qui n’a de secret que le nom désormais. Alors à la recherche d’un spot de qualité pour fêter comme il se doit les mamans et après m’être détournée du Ruban Bleu baulois pour une sombre histoire d’animaux non acceptés, mon choix s’est porté sur un candidat de longue date : le SECRET, à Pornichet donc.

Le concept du SECRET est simple : proposer tous les soirs un menu unique entrée-plat-dessert imposé pour 29€ (attention, un peu plus cher le vendredi et le samedi). Le gage de recettes de saison réalisées à partir de produits frais et locaux. Que les moins téméraires se rassurent, le chef donne la possibilité de choisir entre deux options à chaque étape ! 😉

Mais SECRET, ce n’est pas qu’une formule bien gardée. C’est aussi un univers intimiste qui célèbre la détente. Le décor boisé et épuré mais néanmoins rempli de charme invite au calme et à la sérénité. Comprenez : je veux le même architecte d’intérieur.

restaurant traditionnel à pornichet

Continuer la lecture

Le Garet, pour les amoureux du bouchon lyonnais (2/3)

Cet article est le second d’un triptyque consacré à Lyon. Il suit ma critique de la coffeehouse GiLuna et précède celle de l’étoilé Takao Takano.

Difficile de concevoir une visite à Lyon sans un ou deux passages dans les célèbrissimes bouchons. Mais parmi le pléthorique choix qu’offre la ville, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Heureusement, quelques adresses de renom permettent au visiteur organisé de profiter du meilleur de la cuisine lyonnaise sans y laisser trop d’euros. Je dis organisé car il sera bien évidemment nécessaire de réserver parfois plusieurs semaines à l’avance. C’est le cas notamment au Garet, sis rue du même nom, bouchon plein à craquer sur ses deux étages.

Mais pas question de transiger sur le confort. Bien que sur-sollicité, le Garet met un point d’honneur à ne proposer qu’un seul service. La garantie d’une dégustation sans se presser. Si le restaurant propose une carte de grands classiques lyonnais (entre 9 et 11€ pour une entrée et 14 et 22€ pour un plat), on ne résiste pas à l’appel du menu Gnafron : entrée/plat/fromage/dessert à 26 petits euros.

A ce prix, notre menu est bien évidemment composé de choix très resserrés :

  • Salade du marché, saucisson chaud ou salade de cochonnailles en entrée,
  • Tablier de sapeur, andouillette au vin blanc ou quenelle de brochet en plat,
  • Cervelle de canut, fromage blanc ou demi Saint-Marcellin en fromage,
  • Crème caramel maison ou sorbet vigneron en dessert.

Notez que quelques propositions du jour sont également indiquées et peuvent être incluses dans le menu. C’est le cas de ce magnifique pâté en croûte de cochon ardéchois :

specialite lyonnaise de cochonaille Continuer la lecture