Lotus d’Or, le restaurant vietnamien que La Baule mérite

Quand j’apprends qu’un restaurant vietnamien a remplacé une crêperie installée depuis des lustres à quelques mètres de la gare de La Baule eh bien… je ne me presse pas. Ouvert depuis plus de 3 ans déjà, le Lotus d’Or est installé avenue Pierre 1er de Serbie en lieu et place d’une enseigne dont j’ai même oublié le nom tant la devanture ne m’a jamais inspiré.

C’est en retournant les Internets et en croisant les avis ça et là que j’ai récemment décidé de rendre une petite visite aux propriétaires de ce restaurant vietnamien. Avec le moins d’a priori possible. Et c’est avec une certaine surprise que je découvre dans les lieux une décoration élégante alliant calligraphie et boiseries. Je n’ai pas de photo à vous proposer pour le moment mais je promets de régler cela au plus vite.

Au service, un jeune homme très poli et un couple tout simplement adorable. Sur la carte, des classiques de la cuisine vietnamienne : pho, bobun, banh cuon (crêpes vietnamiennes) ou nems. Côté prix, rien d’extravagant avec des entrées démarrant à 3,60€ pour les crêpes, des plats oscillant entre 13 et 16€ et des desserts dès 3€.

Il est donc tout à fait possible de s’en sortir pour environ 20€ sans les boissons. Si vous êtes plus gourmands, le menu à 26€ est aussi une bonne option. Notez que le Lotus d’Or propose bien sûr une formule entrée/plat ou plat/dessert le midi à 13€ et, accessoirement, la garantie d’être « servi en 15 minutes ».

Mon accompagnatrice de maman et moi nous tournons vers la carte ce soir-là et ne résistons pas à l’envie de frapper fort dès l’entrée avec le plateau Lotus d’Or composé de 6 nems, 2 rouleaux de printemps et 2 gambas tempura à partager (14€). ON EST COMME CA.

plateau restaurant lotus d'or à la baule

Si la difficulté est toute relative sur ce plateau, j’apprécie la fraîcheur évidente du rouleau de printemps et des nems. Le tempura n’est, quant à lui, probablement pas indispensable. Mais ayant testé les tempura au Japon, rares sont ceux qui trouvent grâce à mes yeux. Le tout est très roboratif. Si vous voulez être certain de ne pas quitter la table avec la faim, voilà par quoi vous devez commencer.

La devanture affichant fièrement le pho comme étant un hit de la maison, c’est tout naturellement vers la traditionnelle soupe que je me tourne pour ce milieu de repas (10€).

pho à la baule

Je note d’entrée de jeu l’absence des boulettes de viande chères à mon cœur (qui ne sont, certes, pas obligatoires) mais aussi du petit plateau d’herbes aromatiques, oignons et piments permettant d’assaisonner le tout à sa convenance. Dommage car le bouillon est bon et les ingrédients de première fraîcheur mais l’essentiel est là et il y a fort à parier que bauloises et baulois sauront s’en satisfaire.

Je termine en partageant une « île tropicale », composée de bananes grillées, de jus de pandan, de tapioca et de crème de coco.

dessert vietnamien à la baule

Difficile ici aussi de ne pas transformer l’essai. Ce copieux dessert rassemble tout ce j’aime, du tapioca tendre à la douceur de la crème de coco et des bananes en passant par le croquant des cacahuètes. Petit bémol toutefois pour les quartiers d’oranges trop jeunes.

Le Lotus d’Or constitue une bonne introduction à la cuisine vietnamienne si vous habitez sur la côte et que vous souhaitez vous initier à une nouvelle cuisine. Si vous êtes prêt à vous déplacer pour placer la barre BIEN plus haut, direction l’incroyable Rêve d’Asie à Saint-Nazaire qui tient tête aux plus grandes enseignes parisiennes.

Restaurant vietnamien Lotus d’Or
1 Avenue Pierre 1er de Serbie
44500 La Baule-Escoublac
Tél : 02 40 24 14 92

Laisser un commentaire