Gadjaks, la street food mauricienne débarque à Nantes !

Ami.e.s foodies, réjouissez-vous. Nantes poursuit son ouverture aux saveurs du monde avec l’arrivée d’un fier représentant de la cuisine des îles : Gadjaks.

C’est par une belle journée de Mai que je réponds à l’invitation de Sabina, cheffe chez Gadjaks, la première enseigne de street food mauricienne à Nantes.

Je suis accueillie avec le sourire par Thomas, compagnon de Sabina et responsable du service et des commandes.

Le concept de Gadjaks est simple : permettre aux nantais de découvrir les délices de la cuisine de rue de l’Île Maurice à petit prix.

Les stars de la maison : les mines bouis, comprenez des nouilles sautées au wok accompagnées de légumes, viande ou poisson ainsi que les gadjaks, des tapas mauriciennes hautes en couleur !

restaurant mauricien à nantes

Côté formule, difficile de faire plus attractif avec :

  • Plat unique à 9€,
  • Entrée+plat / plat+dessert à 11€
  • Entrée+plat+dessert à 13€

Et 1€ de réduction pour la formule veggie ainsi qu’une remise de 15% pour les étudiants et une carte de fidélité. Comme à la boutique du coin.

Pour ce premier essai, Sabina et Thomas me donnent l’opportunité de tester l’ensemble de la carte en commençant bien sûr par les immanquables Gadjaks.

tapas de l'île maurice (samoussa, beignet d'aubergine, falafel)

Je découvre trois belles tapas faites maison (comme tout ce qui sort de la cuisine du restaurant) et qui m’ouvrent rapidement l’appétit :

  • Le samoussa ultra croustillant au cari de légumes,
  • Le falafel aux pois cassés plein de saveurs,
  • Le beignet d’aubergine à la farine de pois chiche pour le côté presque léger.

Les tapas sont accompagnées d’un chutney tomate/coriandre absolument délicieux. Impossible d’en laisser une goutte !

Thomas me fait ensuite découvrir les fameux mines avec l’option végétarienne aux œufs, oignons, carottes, ciboule et sauce tomate épicée.

D’aspect, ces mines me font directement penser aux nouilles sautées chinoises. Rien de surprenant puisque l’Île Maurice compte sur les talents d’habitants venus de Chine mais aussi d’Inde.

Comme je l’imaginais, ces mines font la part belle aux saveurs avec une sauce relevée avec justesse, des légumes de première fraîcheur et un assaisonnement impeccable. Simple, basique.

Je clôture ma découverte de Gadjaks avec une tarte à la banane 100% maison, sobre mais efficace.

tarte à la banane mauricienne

Si Gadjaks est clairement idéal pour les travailleurs pressés et les étudiants fauchés le midi, l’enseigne proposera également bientôt des soirées apéro tapas le jeudi et le vendredi.

Sabina et Thomas devraient aussi étendre prochainement leur carte avec de nouveaux plats tels que le rougail et achard de légumes, des fajitas curry et pois du cap et un care.

Comment ne pas dire oui aux mines bouis ? Pour Gadjaks, c’est un grand « ouais » !

Restaurant GADJAKS
9 Chaussée de la Madeleine
44000 Nantes
Horaires : du lundi au vendredi de 12h à 15h
Téléphone : 02 40 89 63 14

Vous trouvez les illustrations de Gadjaks réussies ? C’est normal, Thomas et Sabina étaient graphistes à Paris dans une vie antérieure. 😉

Laisser un commentaire