Asiya, un air de Japon souffle à Saint-Nazaire

Si je vous disais que Saint-Nazaire abrite un restaurant japonais réellement digne d’intérêt et plein de bonne volonté ? Vous ne me croyez pas ?

Et pourtant, c’est à quelques centaines de mètres du Ruban Bleu que s’est installé Asiya. En cuisine, une cheffe japonaise. En salle, un serveur français aux petits soins pour ses clients.

restaurant japonais à saint nazaire
Continuer la lecture

M.Strogoff, un restaurant russe à la hauteur de Jules Verne à Nantes

Quand j’apprends que Nantes héberge depuis un an environ un restaurant russe et que celui-ci a l’air d’excellente facture, je me précipite sur mon téléphone.

Rendez-vous est ainsi pris pour un dîner au M.Strogoff, sis rue Saint-Léonard dans le quartier Decré.

Nous sommes accueillis par le très souriant et très aimable maître de maison. Pour une raison qui m’échappe encore, le restaurant est très calme ce soir-là. Certes nous étions en semaine et il pleuvait, mais que faites-vous les nantais ?

restaurant russe michel strogoff nantes
Attention, intérieur absolument charmant

Celui-ci nous accompagne à l’étage de cette bâtisse d’époque où nous découvrons une salle de restaurant décorée avec beaucoup de goût. Le bois y côtoie les vieilles pierres et les murs sont tapissés de photos et de cartes d’époque.

Continuer la lecture

LuluRouget, une nouvelle étoile brille à Nantes

Il aura donc fallu attendre 2019 pour que Nantes se pare d’une seconde étoile au guide rouge. Et c’est l’île de Nantes qui remporte la palme par l’intermédiaire du jeune LuluRouget.

Installé d’abord dans le centre de Nantes puis au pied de la tour Zero Newton, le restaurant ne compte « que » sept années d’activité mais déjà un premier sacre amplement mérité.

C’est à l’âge de 28 ans que Ludovic POUZELGUES donne naissance à LuluRouget. Originaire de Nantes, le chef a tout d’abord fait ses armes aux côtés de Vincent Guého à l’Atlantide 1874 pour rejoindre ensuite la brigade de la triplement étoilée Maison Troisgros à Roanne.

Enfant du pays, Ludovic POUZELGUES propose une cuisine authentique, ciselée et de cœur. Comme un petit nombre de chefs étoilés, il s’attache à rendre accessible la Grande Cuisine au plus grand nombre.

Cette sincérité se retrouve le midi dans son menu entrée/plat/dessert « Les Yeux Ouverts » au tarif presque donné de 26€. Du haut de ses 37 ans, Ludovic POUZELGUES garde la tête froide et s’affiche déjà comme un très grand monsieur.

restaurant etoile a nantes

Un lieu moderne en bords de Loire et une cave éminemment design

Continuer la lecture

Maison Grimaud, vainqueur de la guerre du chou nantaise ?

Si vous êtes nantais.e, vous n’êtes pas sans ignorer la terrible bataille du chou sucré que se livrent le salon de thé Maison Grimaud et la boulangerie Emma.

Pour être presque une habituée de la seconde, je dois dire que le niveau est plutôt élevé. Il était donc temps de voir ce que le salon, logé à quelques pas de la place Royale, a dans le ventre (à choux ?).

choux a la creme à nantes

Ce passage hivernal chez Maison Grimaud me donne l’occasion de découvrir la carte des douceurs saisonnières de l’enseigne.

Car oui, Maison Grimaud propose des créations suivant les saisons. Nous avons ainsi le choix entre 18 très jolis choux à 1,90€ l’unité, parmi lesquels le spéculoos, le marron glacé, le pain d’épices ou le rocher noir.

Parce que la Maison a pensé à tout, j’opte pour la formule goûter à 5,90€ composée de deux choux à la crème ou d’une pâtisserie et d’une boisson chaude (thé, café) ou froide (thé glacé, sirop…).

Un prix très démocratique compte-tenu de la situation et de la qualité des prestations.

Continuer la lecture

BistroBaule, un tradi ultra détendu à La Baule

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient encore, La Baule, ce ne sont pas seulement les onéreux restaurants des grands hôtels ou les enseignes snobs de bord de plage.

Et nul besoin de battre la campagne pour mettre la main sur une adresse beaucoup plus détendue, autant en salle que dans l’assiette. En effet, à quelques encablures de la fameuse avenue de Gaulle, un couple officie pour le plus grand bonheur des autochtones à la recherche d’une cuisine simple et d’un service sans chichi.

Le BistroBaule (anciennement L’Instant Local) sert les ultra classiques de la cuisine bistrotière réalisés avec amour et à partir de produits frais. Le tout est servi par un patron au sourire franc et à l’humour décapant qui vaudrait presque à lui-seul la visite !

Les entrées célèbrent ainsi autant l’œuf mayo (5€) que le filet de hareng (7€). Côté plats, les incontournables andouillette AAAAA et tartare de bœuf côtoient le fish and chips (15€) ou le faux-filet bio (16,90€). C’est néanmoins le burger Fisherman qui me fait de l’œil ce soir-là.

Voyez plutôt : pavé de dos de cabillaud pané, salade roquette, sauce tartare, Philadelphia, chorizo et frites maison (17€) :

burger poisson pané roquette chorizo philadelphia

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce burger est en tout point conforme à la description très alléchante que m’en avait fait le patron. Le pain léger abrite un cabillaud frit qui impose ses saveurs sans problème.

L’alliance avec le chorizo fonctionne parfaitement. Les sauces, quant à elles, amènent de la douceur face à la célèbre charcuterie espagnole et aux oignons rouges. Les frites, cuites à la belge, sont également d’excellente facture. Burger 100% contractuel !

Dans un pur élan de gourmandise (car la faim s’est évanouie depuis longtemps), je clos ce repas avec une panacotta coulis de fruits rouges crémeuse qui remplit elle aussi parfaitement ses objectifs (5€).

panacotta coulis de fruits rouges

Les plus téméraires se régaleront sûrement avec le fondant au chocolat vraiment TRÈS fondant ou le baba (7€). Implacable.

fondant au chocolat

Le BistroBaule est l’adresse idéale pour celles et ceux qui veulent fuir le « standing » baulois le temps d’un repas. La cuisine y est sincère, simple et soignée et l’accueil résolument unique.

Je tiens d’ailleurs à remercier le patron pour son dynamisme et ses bons mots qui auront illuminé notre soirée. A très bientôt pour savourer vos tartines à l’allure… monumentale !

Restaurant Le BistroBaule
15 Avenue Georges Clemenceau
44500 La Baule-Escoublac
Horaires : Ouvert du jeudi au lundi de 12h à 14h et de 19h à 22h
Téléphone : 02 40 61 09 22