BistroBaule, un tradi ultra détendu à La Baule

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient encore, La Baule, ce ne sont pas seulement les onéreux restaurants des grands hôtels ou les enseignes snobs de bord de plage.

Et nul besoin de battre la campagne pour mettre la main sur une adresse beaucoup plus détendue, autant en salle que dans l’assiette. En effet, à quelques encablures de la fameuse avenue de Gaulle, un couple officie pour le plus grand bonheur des autochtones à la recherche d’une cuisine simple et d’un service sans chichi.

Le BistroBaule (anciennement L’Instant Local) sert les ultra classiques de la cuisine bistrotière réalisés avec amour et à partir de produits frais. Le tout est servi par un patron au sourire franc et à l’humour décapant qui vaudrait presque à lui-seul la visite !

Les entrées célèbrent ainsi autant l’œuf mayo (5€) que le filet de hareng (7€). Côté plats, les incontournables andouillette AAAAA et tartare de bœuf côtoient le fish and chips (15€) ou le faux-filet bio (16,90€). C’est néanmoins le burger Fisherman qui me fait de l’œil ce soir-là.

Voyez plutôt : pavé de dos de cabillaud pané, salade roquette, sauce tartare, Philadelphia, chorizo et frites maison (17€) :

burger poisson pané roquette chorizo philadelphia

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce burger est en tout point conforme à la description très alléchante que m’en avait fait le patron. Le pain léger abrite un cabillaud frit qui impose ses saveurs sans problème.

L’alliance avec le chorizo fonctionne parfaitement. Les sauces, quant à elles, amènent de la douceur face à la célèbre charcuterie espagnole et aux oignons rouges. Les frites, cuites à la belge, sont également d’excellente facture. Burger 100% contractuel !

Dans un pur élan de gourmandise (car la faim s’est évanouie depuis longtemps), je clos ce repas avec une panacotta coulis de fruits rouges crémeuse qui remplit elle aussi parfaitement ses objectifs (5€).

panacotta coulis de fruits rouges

Les plus téméraires se régaleront sûrement avec le fondant au chocolat vraiment TRÈS fondant ou le baba (7€). Implacable.

fondant au chocolat

Le BistroBaule est l’adresse idéale pour celles et ceux qui veulent fuir le « standing » baulois le temps d’un repas. La cuisine y est sincère, simple et soignée et l’accueil résolument unique.

Je tiens d’ailleurs à remercier le patron pour son dynamisme et ses bons mots qui auront illuminé notre soirée. A très bientôt pour savourer vos tartines à l’allure… monumentale !

Restaurant Le BistroBaule
15 Avenue Georges Clemenceau
44500 La Baule-Escoublac
Horaires : Ouvert du jeudi au lundi de 12h à 14h et de 19h à 22h
Téléphone : 02 40 61 09 22

Le Bistro des Enfants Nantais, tradi jusqu’au bout de la fourchette

Je ne ferai pas dans l’originalité aujourd’hui mais dans l’efficacité avec un restaurant de quartier 100% tradi : Le Bistro des Enfants Nantais.

Situé rue Desaix, à mi-chemin entre Saint-Clément et Saint-Donatien, l’adresse fait le bonheur des salariés des environs le midi avec une formule très abordable et un service d’une rapidité à toute épreuve.

Du haut de ses 17€, le menu entrée-plat-dessert assure un déjeuner on ne peut plus classique mais roboratif et de qualité. Ce jour-là, mon accompagnateur et moi laissons le hareng pomme de terre de côté au profit d’une salade de lentilles et œuf poché en entrée.

entree au bistro des enfants nantais rue desaix Continuer la lecture

Le Brie Qui Court, la planque des fous de fromage à Nantes

J’avais promis dans un précédent article de vous parler d’un bar à fromages. Nous y voilà avec le Brie qui Court, installé rue des Carmes depuis septembre dernier en lieu et place d’Oh My Darling. Comme son nom l’indique, le Brie qui Court est LE LIEU pour ceux qui aiment le fromage en entrée, en plat et en dessert.

Ouvert pour le déjeuner et le dîner, Le Brie qui Court propose différentes formules à midi :

  • Tartines à 7,90€ (et formule avec dessert à 10,90€),
  • Salades à 12,90€ (idem à 15,90€),
  • Sandwichs de 4€50 à 6€,
  • « Croquinettes » à environ 6€ (baguette garnie de fromages et gratinée).

Ayant eu l’occasion d’y aller à deux reprises, voici tout d’abord mon option pour le déjeuner : une tartine Gorgon au gorgonzola (sans rire), à la poire, au miel et aux noix. Une tartine 100% plaisir à base de produits frais qui ne surprend pas… et ne déçoit pas. #teambluecheese

tartine au bar a fromage le brie qui court

Tout ça c’est bien joli mais comment faire lorsque l’on a une faim de loup me direz-vous ? Direction les fromages fondus avec la raclette façon Brie qui Court (21,90€) ou le camembert rôti (12,90€) dont j’ai eu un aperçu et qui est excellent.

Vous venez entre amis pour l’apéro ? Le bar a tout prévu avec une sélection de sept planches comme par exemple :

  • La BREE (18€) : cheddar, munster, mimolette extra-vieille, Beaufort,
  • La bon’haleine (19€) : maroilles, roquefort, brie de Melun, fromage frais à l’échalote,
  • LE MÈTRE DE FROMAGE (49€). Pas besoin d’en dire plus.

Pour ce deuxième passage plus tardif, nous choisissons une planche du chef surprise (15€) composée de quatre fromages distincts, de jambon de Paris et speck, de noix et de fruits confits. Il n’y a clairement rien à redire sur la sélection du patron qui est juste parfaite.

planche a fromage et jambon

Nous retrouvons un Brie de Melun impeccablement affiné, un reblochon fleuri, une tomme au chèvre bleu (!!) totalement validée et enfin LA tomme à la truffe. J’en rêve encore.

Bien évidemment, les fromages sont également disponibles à la vente puisque le Brie qui Court fait aussi fromagerie… et cave. Rien d’étonnant à ce que la sélection de vins soit elle aussi bien sentie (BADOUM TSS).

Bar à fromages Le Brie qui Court
22 Rue des Carmes
44000 Nantes
Tél : 06 61 00 22 24
Ouvert du mardi au vendredi et 11h30 à 14h30 et de 18h00 à 21h00 et le samedi de 11h30 à 22h30

Nazca Cebicheria, saveurs et légèreté colombiennes à Nantes

Après l’excellent Bistro Cubano il y a quelques jours, je poursuis mon tour du monde des saveurs à Nantes pour faire escale… en Colombie. Oui, vous avez bien lu. Je vous emmène aujourd’hui dans le temple du frais pour une dégustation de ceviche chez Nazca Cebicheria.

Il ne vous aura sans doute pas échappé que la tendance est à la carte resserrée et à l’offre quasiment « mono-plat ». Suppli, croque-monsieurs, burgers, ramens, bars à fromage, la spécialisation a le vent en poupe.

L’ensoleillé ceviche n’échappe pas à la règle avec une adresse qui en a fait son étendard en plein cœur de la très gourmande rue Fouré à Nantes. Avec son ambiance cosy, sa vingtaine de couverts tout au plus et sa carte pleine de fraîcheur, Nazca affirme ses ambitions de légèreté et d’élégance, loin de l’agitation du centre-ville.

logo du restaurant nazca cebicheria à nantes

Continuer la lecture

Bistro Cubano : l’excellente table cubaine de Nantes

S’il est vrai que Nantes est clairement très en retard en matière de gastronomies étrangères, quelques courageux parviennent néanmoins à importer les trésors de leurs racines ou de leur pays coup de cœur en bord de Loire.

Je pense notamment à Teranga, Pamir ou Beau Rêve. Bistro Cubano se joint au club assez fermé des restaurants d’ailleurs qui nous régalent.

Situé rue Léon Jamin, non loin de Sainbioz, Bistro Cubano met à l’honneur la cuisine de l’État antillais avec quelques élans gastronomiques bien sentis. Pas question de tomber dans le premier degré. L’intérieur aux murs lambrissés est sobre (pas de palmiers, de chapeaux de paille ni de chaises en rotins, désolée).

Seuls la discrète, et quoiqu’un peu kitsch, décoration de table, la musique et un ou deux tableaux de La Havane nous rappellent que c’est à Cuba que nous dînerons ce soir.

Je lève les yeux rapidement au grand tableau noir et découvre une carte hyper resserrée de deux entrées, trois plats et trois desserts au choix. Du côté des menus en soirée, les tarifs sont dans la moyenne avec :

  • Entrée+plat OU plat+dessert à 24,50€
  • Entrée+plat+dessert à 28,50€

Rassurez-vous, Bistro Cubano propose une formule très accessible à 15,50€ le midi. 😉

Continuer la lecture