BistroBaule, un tradi ultra détendu à La Baule

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient encore, La Baule, ce ne sont pas seulement les onéreux restaurants des grands hôtels ou les enseignes snobs de bord de plage.

Et nul besoin de battre la campagne pour mettre la main sur une adresse beaucoup plus détendue, autant en salle que dans l’assiette. En effet, à quelques encablures de la fameuse avenue de Gaulle, un couple officie pour le plus grand bonheur des autochtones à la recherche d’une cuisine simple et d’un service sans chichi.

Le BistroBaule (anciennement L’Instant Local) sert les ultra classiques de la cuisine bistrotière réalisés avec amour et à partir de produits frais. Le tout est servi par un patron au sourire franc et à l’humour décapant qui vaudrait presque à lui-seul la visite !

Les entrées célèbrent ainsi autant l’œuf mayo (5€) que le filet de hareng (7€). Côté plats, les incontournables andouillette AAAAA et tartare de bœuf côtoient le fish and chips (15€) ou le faux-filet bio (16,90€). C’est néanmoins le burger Fisherman qui me fait de l’œil ce soir-là.

Voyez plutôt : pavé de dos de cabillaud pané, salade roquette, sauce tartare, Philadelphia, chorizo et frites maison (17€) :

burger poisson pané roquette chorizo philadelphia

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce burger est en tout point conforme à la description très alléchante que m’en avait fait le patron. Le pain léger abrite un cabillaud frit qui impose ses saveurs sans problème.

L’alliance avec le chorizo fonctionne parfaitement. Les sauces, quant à elles, amènent de la douceur face à la célèbre charcuterie espagnole et aux oignons rouges. Les frites, cuites à la belge, sont également d’excellente facture. Burger 100% contractuel !

Dans un pur élan de gourmandise (car la faim s’est évanouie depuis longtemps), je clos ce repas avec une panacotta coulis de fruits rouges crémeuse qui remplit elle aussi parfaitement ses objectifs (5€).

panacotta coulis de fruits rouges

Les plus téméraires se régaleront sûrement avec le fondant au chocolat vraiment TRÈS fondant ou le baba (7€). Implacable.

fondant au chocolat

Le BistroBaule est l’adresse idéale pour celles et ceux qui veulent fuir le « standing » baulois le temps d’un repas. La cuisine y est sincère, simple et soignée et l’accueil résolument unique.

Je tiens d’ailleurs à remercier le patron pour son dynamisme et ses bons mots qui auront illuminé notre soirée. A très bientôt pour savourer vos tartines à l’allure… monumentale !

Restaurant Le BistroBaule
15 Avenue Georges Clemenceau
44500 La Baule-Escoublac
Horaires : Ouvert du jeudi au lundi de 12h à 14h et de 19h à 22h
Téléphone : 02 40 61 09 22

Lotus d’Or, le restaurant vietnamien que La Baule mérite

Quand j’apprends qu’un restaurant vietnamien a remplacé une crêperie installée depuis des lustres à quelques mètres de la gare de La Baule eh bien… je ne me presse pas. Ouvert depuis plus de 3 ans déjà, le Lotus d’Or est installé avenue Pierre 1er de Serbie en lieu et place d’une enseigne dont j’ai même oublié le nom tant la devanture ne m’a jamais inspiré.

C’est en retournant les Internets et en croisant les avis ça et là que j’ai récemment décidé de rendre une petite visite aux propriétaires de ce restaurant vietnamien. Avec le moins d’a priori possible. Et c’est avec une certaine surprise que je découvre dans les lieux une décoration élégante alliant calligraphie et boiseries. Je n’ai pas de photo à vous proposer pour le moment mais je promets de régler cela au plus vite.

Continuer la lecture

Bar de l’Hermitage à La Baule : et si on prenait un verre dans un 5 étoiles ?

C’est un article un peu différent que je vous propose aujourd’hui car je n’ai pas pour habitude de partager mes bonnes adresses bars, pubs ou enseignes à vin. D’une car je n’en possède pas tant que ça, de deux car je trouve l’offre finalement assez redondante en Loire-Atlantique. A l’exception du Nid, du Sur-Mesure, du Jéroboam et de quelques autres adresses à Nantes et ailleurs, peu d’établissements retiennent réellement mon attention.

Ce n’est donc pas sans surprise que j’ai été contactée en août dernier sur Twitter par le barman de l’hôtel Hermitage Barrière de La Baule. Si vous ne connaissez pas l’Hermitage, il s’agit de l’une des plus prestigieuses références de la côte cumulant 5 étoiles au compteur.

Olivier, c’est son nom, a d’autant plus attiré mon attention qu’il m’a proposé de tester une carte de cocktails du moment élaborée à partir de la thématique des 7 péchés capitaux. Vous pensez que l’endroit n’est pas pour vous ? Ne partez pas trop vite, vous pourriez bien changer d’avis…

hotel cinq étoiles à la baule

Continuer la lecture

Auberge Le Nézil, un havre de paix au cœur de la Brière

Nous sommes mi-août, les températures sont un peu redescendues. L’occasion idéale pour profiter d’un repas en terrasse sans suer sang et eau car vous comprenez…

meme en gif

C’est pour la seconde fois que je foule le seuil de l’Auberge Le Nézil, très belle bâtisse au toit de chaume logée en plein cœur du parc régional de la Brière.

maison en toit de chaume en briere

Continuer la lecture

SECRET, une adresse à ébruiter à volonté à Pornichet

C’est au sein de l’hôtel de charme pornichétin La villa Flornoy que se loge une adresse qui n’a de secret que le nom désormais. Alors à la recherche d’un spot de qualité pour fêter comme il se doit les mamans et après m’être détournée du Ruban Bleu baulois pour une sombre histoire d’animaux non acceptés, mon choix s’est porté sur un candidat de longue date : le SECRET, à Pornichet donc.

Le concept du SECRET est simple : proposer tous les soirs un menu unique entrée-plat-dessert imposé pour 29€ (attention, un peu plus cher le vendredi et le samedi). Le gage de recettes de saison réalisées à partir de produits frais et locaux. Que les moins téméraires se rassurent, le chef donne la possibilité de choisir entre deux options à chaque étape ! 😉

Mais SECRET, ce n’est pas qu’une formule bien gardée. C’est aussi un univers intimiste qui célèbre la détente. Le décor boisé et épuré mais néanmoins rempli de charme invite au calme et à la sérénité. Comprenez : je veux le même architecte d’intérieur.

restaurant traditionnel à pornichet

Continuer la lecture