Le 16, vue sur mer et petit prix à Saint-Nazaire

De passage à Saint-Nazaire, c’est un peu sur un coup de tête que je décide de trouver un point de chute pour déjeuner rapidement. Avec sa formule midi en semaine à 10,90 euros pour un plat, à 14,90 euros pour une entrée/plat ou un plat/dessert et à 16,90 euros pour le trio ainsi que sa vue sur mer imprenable, l’adresse semblait toute indiquée.

Avec son intérieur sobre et son service efficace, le 16 va droit au but. A l’ardoise ce jour : un tartare de bœuf suivi d’une brochette de canard et sa sauce moutarde à l’ancienne ou une plancha de la mer et son beurre fondu citronné et enfin le duo glacé.

meilleur restaurant de saint nazaire

J’élude le tartare pour passer directement à la plancha de la mer : un merlu accompagné d’un écrasé de pomme de terre et d’une ratatouille. Le 16 ne veut pas réinventer la roue mais plutôt nous rappeler que la cuisine traditionnelle n’a pas dit son dernier mot. Le merlu frais est de premier choix, les légumes sont goûteux et soigneusement assaisonnés. L’écrasé de pomme de terre apporte une note gourmande à ce plat très sage mais respectueux de ses ingrédients et de leurs saveurs.

plat au restaurant le 16 à Saint Nazaire

Le duo glacé se compose d’un sorbet pomme et d’un sorbet citron, forts en fruits et riches en morceaux. Là non plus, rien de nouveau sous le soleil. Du classique à prix doux, parce que parfois il n’y a pas besoin de plus. Voilà tout.

dessert au restaurant le 16 à saint nazaire

Contrat respecté pour le 16 qui permet aux nazairiens et aux touristes de passage de se restaurer très convenablement, le tout pour un budget raisonnable. Un joker à conserver précieusement.

Restaurant « le 16 »
16 Boulevard de Verdun
44600 Saint-Nazaire
Tél : 02 40 15 41 89

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rêve d’Asie, le meilleur du Viêt Nam à Saint-Nazaire

Trouver un trésor, c’est toujours agréable. Mais en trouver un là où on s’y attend le moins, c’est encore mieux. Et le mot n’est pas exagéré car c’est une vraie perle que j’ai eu l’occasion de découvrir presque par hasard.

Pourquoi donc Rêve d’Asie relève-t-il de la pêche miraculeuse ?

Désert culinaire

Rêve d’Asie c’est, sur le papier, un restaurant vietnamien situé dans un quartier résidentiel de Saint-Nazaire à quelques pas de la gare. Résidentiel, je pèse mes mots car le soir venu, le boulevard de la Renaissance n’a strictement rien à offrir au voyageur affamé ou à l’autochtone désireux d’égailler la fin de sa journée. Si vous aviez l’intention de prendre un verre après votre dîner, mauvaise pioche.

desert-02

Boulevard de la Re… non rien.

Continuer la lecture

Le Sabayon, un colosse du rapport qualité/prix à Saint-Nazaire

C’est par un morne et pluvieux samedi que j’ai décidé de tester ce qui semble être l’un des piliers de la restauration nazairienne, le Sabayon. Après lecture de quelques avis ça et là, je savais à quoi m’attendre : l’assiette et rien que l’assiette (ou presque).

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le petit restaurant d’à peine 20 couverts ne semble pas vouloir faire parler de lui. Façade quelconque et décoration de salle minimaliste voire d’un autre temps. Mais qu’importe, les propriétaires des lieux (Christelle et Landry Touzeau) n’ont besoin que du minimum pour faire salle comble. Réservation obligatoire donc !

Il faut dire que l’enseigne a des arguments : des produits d’une grande fraîcheur, un service charmant, une cuisine de tradition maîtrisée et un prix défiant toute concurrence. J’ai opté pour « l’entrée de gamme » avec un menu entrée/plat/dessert à 19 euros.

Nous commençons avec la noix de joue porc confite et l’andouille de Guémené poêlée à l’ananas et la mangue, tartare de tomate et fenouil, vinaigrette au parfum framboise. Et tout y est : les fruits se marient parfaitement avec l’andouille et la joue à la fois fermes et fondantes, le tout accompagné de pousses et tomates cerises excellentes. Cela peu sembler anodin mais on oublie rapidement le goût des choses « simples ».

joue de porc restaurant le sabayon

Continuer la lecture