Fish & Chips, un peu de Grande-Bretagne à La Baule

Nous souhaitons la bienvenue aujourd’hui à un petit nouveau qui devrait plaire à bien des baulois tant le concept est nouveau sur la côte. Si la cuisine française est effectivement très (très) bien représentée dans toute la baie, les cuisines du monde sont un peu aux abonnés absents (à l’exception du Punjab à La Baule que je n’ai pas testé et de l’excellentissime Rêve d’Asie à Saint-Nazaire).

C’est un peu de Grande-Bretagne que La Baule accueille cet été avec Fish and Chips. Fish and Chips est le petit frère d’une enseigne ouverte à Pornichet il y a peu par l’écossaise Dorothy. C’est Kevin, son fils, qui officie pour notre plus grand bonheur à La Baule.

Fish and Chips s’affiche sans complexe comme une enseigne de fast food tout en rappelant son exigence de qualité à toutes les étapes. A ce titre, la panure à la bière a été élaborée par notre hôte et les frites sont exclusivement maison.

Après à peine 5 minutes d’attente, le fish and chips me parvient dans son cornet rappelant le fameux papier journal.

plat traditionnel britannique à la baule Continuer la lecture

Café de La Poste, LE QG des soirées match à La Baule

Alors à la recherche d’un QG pour regarder l’EURO, je me dirige un soir de juin vers le lieu qui devait normalement me permettre de suivre la première rencontre des bleus dans de bonnes conditions : le Charlie’s.

Je n’ai rien contre les rassemblements et le bruit mais soyons francs, la foule présente ce soir-là et le volume sonore imposé par le pub m’ont vite fait rebrousser chemin. ET C’EST TANT MIEUX !

Dépitée et déjà préparée à l’idée de regarder le match dans mon salon, je passe devant le Café de La Poste qui semble lui aussi retransmettre le match. Café de La Poste… à priori, on est pas si loin du Relai de la Gare ou du Balto à l’angle au bout de la rue. Perdu pour perdu, je tente tout de même le coup.

Et c’est à ce moment que j’ai remercié le Charlie’s d’être si populaire et si bruyant. Car non content d’être logé dans une ravissante maison typique de La Baule, le Café de La Poste propose la meilleure combo possible pour celui ou celle qui veut passer un excellent moment de sport : des tables et chaises (oui c’est important), une belle terrasse, de la bière pression de qualité et une carte de grands classiques entièrement faits maison tout simplement AU TOP !

Continuer la lecture

Le Fouquet’s, la touche luxe qui manquait à La Baule

J’ai honte, oui j’ai honte. Honte d’avoir laissé mon appareil photo sur mon bureau alors même que j’avais pris le soin de réserver un déjeuner au Fouquet’s dont la carte a été élaborée en collaboration avec le patron des patrons : PIERRE F****** GAGNAIRE.

fail moon moon

Ce seront donc des clichés pris avec un smartphone vieux de plus d’un lustre qui illustreront cet article mais je vous promets de l’updater avec des photos dignes de ce nom bientôt.

Comme de nombreuses personnes, je venais au Fouquet’s avec certains a priori dont son équivalent parisien est pour beaucoup responsable : prix sous stéroïdes, planque des people et attrape-touristes.

Continuer la lecture

Tokio Kitchen, quand le sushi s’invite à La Baule

Edit 23 avril : mauvaise nouvelle pour les amoureux du Japon, Tokio Kitchen vient de fermer ses portes. Le restaurant a laissé place à une très jolie enseigne de Fish and Chips. Un autre style mais la même exigence de qualité.

Si la côte ne manque pas d’enseignes spécialisées dans les poissons et autres fruits de mer comme Le Lénigo au Croisic ou bien le 14 Avenue à La Baule (dont je vous parlerai probablement cette année), le moins que l’on puisse dire, c’est que le Japon n’est pas encore arrivé jusqu’ici bien que le cadre s’y prête aussi bien, sinon plus qu’ailleurs.

Pourtant, un couple franco-japonais a décidé de sauter le pas et d’offrir à ce coin de l’Atlantique un peu de saveurs nippones avec ce que la mer apporte localement.

Sushis, sashimis, makis standards et makis californiens sont donc au rendez-vous avec la possibilité de commander à la pièce ou à l’assortiment. Et Franck et Kana ont tout prévu puisque figurent sur la carte des « assiettes » individuelles de 8/10 pièces ainsi que des plateaux comme le plateau makis (38 euros) composé de 36 makis et 6 sushis ou encore le plateau Découverte (43 euros) composé de 14 sushis et 24 makis.

Avec ses 6 sushis et makis, l’assortiment Kaze (16 euros) me donnera un aperçu intéressant des compétences de sushi-woman de Kana.

Restaurant japonais Tokyo Kitchen à La Baule

Continuer la lecture

Crêperie La Ribote à La Baule, s’il ne devait en rester qu’une

Après plusieurs mois de diète, il est temps de remettre le couvert pour quelques préparations traditionnelles bretonnes. Si la crêperie Fleur de Sel à Batz-sur-Mer constituait une option très satisfaisante (quoiqu’un peu frugale), il convenait de sauver l’honneur de la baie et de trouver un point de chute de qualité à La Baule ou environs.

Sans tergiverser, je dirai que c’est chose faite avec La Ribote, située dans la célèbre avenue Lajarrige. Avec une cuisine totalement ouverte, le chef nous régale alors que nous n’avons même pas encore commandé. Je suis avec attention le balai des louches de pâte à galettes et crêpes du chef et des petits bols d’ingrédients apportés depuis le sous-sol par sa compagne. Proximité oblige, je pars sur une galette nantaise composée sans surprise de curé nantais mais également de lard et d’oignons.

creperie la ribote à la baule escoublac Continuer la lecture