Yanasé, une lueur d’espoir nippone à Paris 15

Les amateurs de cuisine japonaise savent combien il est difficile de trouver son bonheur malgré le choix apparemment pléthorique offert par la capitale. Malheureusement, toutes les enseignes ne se valent pas. Les contrefaçons sont nombreuses, presque autant que les ersatz. Alors quand on me propose de tester un énième restaurant japonais qui fait « de la vraie cuisine du Japon », je dubite un peu forcément.

Je passe la porte dudit Yanasé et découvre un lieu aux lignes et aux couleurs familières. L’endroit est résolument épuré. Le bois règne en maître. Les tables sont organisées autour d’un plan central réservé à la préparation des sushis, sashimis et autres makis. Le cœur se serre et l’esprit se prend de nostalgie. Pas de doute, nous sommes sur la bonne voie mais ne crions pas victoire trop vite. 

restaurant japonais traditionnel Yanasé

L’heure est venue de vérifier ce que notre Yanasé a dans l’assiette. Et pour cela, autant sortir le grand jeu avec le menu « Coffret Yanasé » (32 euros). Au programme : sashimis, « fritures » (comprenez tempuras), grillades, sushis et plus encore.

Que les petits budgets se rassurent, les premiers menus démarrent à un tarif de 19 euros. Un peu plus cher que la moyenne je le conçois mais si la qualité est au rendez-vous, il ne faut pas faire la fine bouche (badoum tsssss).

La maison nous apporte tout d’abord la traditionnelle salade de vermicelles et légumes vinaigrés. Simple mais fraîche et plutôt bien équilibrée. Une sympathique mise en bouche.

salade japonaise au restaurant yanasé

Après quelques minutes d’attente, notre coffret, ou plutôt bento, fait son apparition. Il ne manque pas d’impressionner par sa variété et ses portions généreuses mais surtout par sa palette de couleurs. Un régal pour les yeux.

bento box au restaurant japonais yanasé

Le plateau est composé de classiques de la cuisine japonaise parmi lesquels il conviendra de naviguer au gré de ses envies durant le repas. Chaudes, froides, iodées, acidulées, vinaigrées, presque toutes les saveurs y sont rassemblées.

Commençons avec les sashimis thon rouge, daurade et saumon. Si Yanasé se positionne comme une enseigne 100% japonaise, il n’échappe cependant pas au biais très français qui consiste à imposer le saumon dans tout et n’importe quoi. Mais face à la demande, pouvons-nous vraiment le blâmer ?

Certes, le shot iodé n’est pas au rendez-vous mais je reconnais que ces sashimis sont de bien meilleure facture que la plupart de leurs homologues parisiens. Le poisson est relativement frais et sa texture plutôt agréable (oui je suis pénible).

sashimi au restaurant japonais yanasé

La verdure est au rendez-vous avec quelques courgettes et aubergines marinées tièdes qui permettent aux papilles de faire une pause entre deux assortiments 100% marins. Bien cuisinés et gourmands, ils s’intègrent sans problème à l’ensemble du bento.

légumes japonais au restaurant yanasé

Passons à présent aux sushis et makis. Si notre poisson n’est pas différent de celui utilisé pour les sashimis, je dois dire que ces sushis sont relativement satisfaisants. De taille raisonnable (quoi de pire qu’un sushi obèse… deux sushis obèses sans doute), ils sont réalisés avec un riz adéquat, collant comme il faut et parfumé. J’ai néanmoins regretté de ne pas retrouver le wasabi entre le poisson et le riz. Bon point cependant pour la feuille de shiso qui joue son rôle de substitut. De là à dire que Yanasé s’adapte aux goûts hexagonaux, il n’y a qu’un pas. Les makis sont, quant à eux, de bonne facture également et trouvent leur équilibre dans leur saveur et leur juste taille.

sushis et makis au restaurant japonais yanasé

Le bento compte une autre partie dédiée aux fritures et viandes avec une crevette et des haricots verts et carottes en tempura. Je ne peux m’empêcher de comparer ces tempuras à ceux que j’ai pu déguster à Kyoto et trouve donc la friture un peu molle (là où l’on devrait avoir du croustillant). J’apprécie cependant l’effort qui contribue à la variété du bento. Je dois par ailleurs reconnaître que ceux-ci ne sont pas gras pour un sou (ce qui n’était pas gagné d’avance). La viande apporte de son côté du répondant et une note sucrée à un plateau résolument complet.

Concluons ce repas somme toute réjouissant (si si) sur un dessert aux accents parfaitement nippons avec une crème glacée au sésame noir (5 euros). A nouveau, la part est généreuse et la glace, vraiment excellente, se rapproche de très près de ce que j’ai pu goûter à l’autre bout du monde.

dessert japonais au restaurant yanasé

Malgré les couacs propres aux établissements japonais que l’on trouve en France, force est de constater que Yanasé est plein de bonne volonté tant d’un point de vue gustatif qu’au niveau du service (sans faille). J’y ai passé un très agréable moment et serai sincèrement ravie de découvrir les autres spécialités de la maison (j’ai entre-goûté les futomakis qui valent le détour).

Oh et puis… il intègre directement mon Top 3 des meilleurs restaurants japonais sur Paris, les deux premières places étant trustées par Kagayaki et Sanukiya. Good job Yanasé! 🙂

restaurant japonais dans le 15ème arrondissement de paris

Moar Japanese spirit <3

Restaurant Yanasé
75 Rue Vasco de Gama
75015 Paris
Tél : 01 42 50 07 20

Enregistrer

2 réflexions au sujet de « Yanasé, une lueur d’espoir nippone à Paris 15 »

  1. Habitant le 15e, près du métro Balard, je vais me laisser tenter par ce restaurant. La photo de la crème glacée m’a définitivement fait craquer. Merci encore pour cet article complet. Bonne Continuation à Rising Sun

Laisser un commentaire