Au Petit Grain de Sel, la street food chinoise à l’honneur, Paris 14

Vous avez déjà dû le constater, j’aime les bons plans surtout quand ils sortent de l’ordinaire. Notre bon plan du jour ira donc puiser dans les fondements de la cuisine de rue chinoise, j’ai nommé les Baozi.

Bao quoi ?

Les baozi sont de petites brioches cuites à la vapeur et généralement fourrées à la viande et/ou aux légumes que l’on peut se procurer à toute heure de la journée dans les rues de l’Empire du Milieu.

Déjà commercialisé chez de nombreux traiteurs et épiceries asiatiques de l’Hexagone, le baozi a désormais son adresse de référence dans la capitale au Petit Grain de Sel. Situé rue du Maine dans le XIVème arrondissement à quelques pas du métro Mouton-Duvernet, le restaurant s’est spécialisé dans la cuisine de rue chinoise et plus particulièrement dans les baozi de la ville de Tianjin, très réputés dans le pays.

restaurant chinois spécialisé dans les baozi à paris 14Si vous n’êtes pas familier avec le quartier, ne vous inquiétez pas. Le Petit Grain de Sel est aisément reconnaissable avec sa devanture noire et orange. L’intérieur n’est pas beaucoup plus élégant et ressemble même à n’importe quel restaurant chinois de quartier.

Fidèle à la tradition, notre Petit Grain se devait de proposer des menus accessibles à des prix abordables. C’est pourquoi nos baozi faits maison sont proposés à un tarif d’un euro symbolique l’unité. Le prix des galettes chinoises varie quant à lui de 1,80 euros à 2,50 euros. Pas de quoi fouetter un tigre.

L’enseigne propose deux menus midi, le premier à 7 euros comprenant 7 petits pains et une boisson non alcoolisée et le second à 9,50 euros composé d’une salade à la viande marinée, de 5 baozi et d’un dessert, le tout au choix.

Ayant eu l’opportunité d’y aller en soirée, je me tourne sans attendre vers la formule Bao à 11,50 euros qui rassemble une soupe de nouilles, 4 baozi et un dessert.

Après quelques minutes d’attente, ma soupe de nouilles (que j’ai choisie aux légumes) arrive. Sans être exceptionnelles, les pâtes sont correctement cuites et agréables au palais et l’ensemble est roboratif. Je regrette néanmoins la quasi absence de condiments rendant l’ensemble un peu fade et le bouillon peu intéressant. Il serait intéressant de comparer avec les options carnivores, peut-être plus gouteuses.

entrée au restaurant au petit grain de sel à paris 14

Nos baozi arrivent dans la foulée dans leur panier en bambou. Blancs et de tailles moyennes, ils dégagent un fumet qui ne manque pas de raviver ma mémoire. Plutôt bon signe. La maison proposant quatre variantes de nos fameuses brioches, le menu me donne l’occasion de toutes les tester.

baozi de tianjin au petit grain de sel à paris

Je commence par la 3 Délices. Équilibrée et plutôt savoureuse, j’adhère.

baozi de tianjin au porc laqué au petit grain de sel à paris 14

Je passe ensuite à la brioche traditionnelle au porc. Sans vraie surprise, elle n’en demeure pas moins bien garnie et efficace. Je poursuis avec la version porc laqué qui est pour moi la moins convaincante. Trop sèche et pas assez sucrée à mon goût, elle demande à être encore perfectionnée. Je conclus avec ce qui sera finalement ma préférée à savoir la brioche aux légumes. La fraîcheur de ces derniers se fait sentir à la première bouchée et l’ensemble est relevé juste comme il faut. Ce baozi-là vaut vraiment le détour.

Rien de mieux pour se nettoyer le palais que de terminer sur une note glacée avec au programme : une crème glacée au matcha, une au sésame noir et enfin un sorbet à la fleur d’aubépine. Même si j’ai eu l’occasion de goûter à des crèmes glacées similaires parfois plus crémeuses, elles n’en demeurent pas moins agréables en bouche. Le sorbet à la fleur d’aubépine est une curiosité, à la fois légère et vraiment rafraîchissante.

dessert au restaurant chinois au petit grain de sel à paris 14

Je constate depuis quelques années un renouveau de la scène culinaire chinoise sur Paris avec la volonté de donner un second souffle à une cuisine jusqu’ici bien mal représentée. Bubble teas (chez Herbal Tea ou au 101 Taipei), bao burgers et autres représentants du fait-maison (comme au très beau 0 d’Attente) émergent et permettent aux puristes comme aux néophytes de profiter de tout ce que la Chine a à offrir (et croyez-moi, il y a du choix !). Mes prochaines étapes seront probablement le plébiscité Hakka Home (spécialiste de la cuisine de la minorité Hakka) ou bien le novateur Guimi House, salon de thé 100% taïwanais. Le meilleur est peut-être à venir.

Restaurant Au Petit Grain de Sel
164 avenue du Maine
75014 Paris
Tél : 07 82 89 57 71
Ouvert le lundi de 17h30 à 23h00
Du mardi au vendredi de 11h à 15h et de 17h30 à 23h
Le samedi et le dimanche de 12h à 23h

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire