La Table de Loïc, un voyage au pays des saveurs à La Baule

Chaussez vos boots de rando et empoignez votre parka d’aventurier (en fausse fourrure svp) car aujourd’hui je vous emmène en voyage… à La Baule.

C’est à quelques encablures du marché que l’épicerie fine Saveurs de l’Aventure a choisi de s’établir il y a quelques années, pour le plus grand bonheur des bauloises et des baulois !

Très inspirée, la boutique est reconnue pour son vaste choix d’épices disposées dans des sacs en toile de jute qui ravissent nos narines le pas de la porte à peine foulé. On me souffle à l’oreille qu’Olivier Roellinger (rien que ça) y aurait également déposé quelques créations.

épicerie saveurs de l'aventure à la baule

Possédant aussi une très belle sélection de 2500 produits du monde (jambon Bellota, beurre Bordier, huiles d’olives premium, vinaigre de Xéres etc.), l’épicerie a jugé bon de loger un restaurant d’une vingtaine de couverts au fond de la salle. Et c’est justement là que les choses deviennent très intéressantes…

Aux fourneaux, nous retrouvons Loïc Pasquet, chef aguerri à l’âme voyageuse. Après un séjour chez le sus-nommé Roellinger et à la Tour d’Argent, Loïc décide de partir en voyage, du Canada à l’Inde en passant par les îles, à la découverte d’autres saveurs et inspirations.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le résultat est un vrai ravissement. Pour ce premier essai, nous choisissons de nous rendre à la Table de Loïc un dimanche midi. Nous ne sommes pas en semaine et pourtant, le chef propose une formule entrée/plat ou plat/dessert à 19 petits euros ou l’intégrale pour 24€. Il serait VRAIMENT dommage de s’en priver, croyez-moi.

Malgré un tel tarif, Loïc arrive tout de même à nous proposer plusieurs choix d’entrées, de plats et desserts tous plus alléchants les uns que les autres. A deux doigts d’opter pour la poêlée de couteaux Bellota Bellota, je finis néanmoins par me tourner vers la poêlée de champignons au chèvre frais.

entrée à la table de loic à la baule

Que dire à part que cette entrée déconcertante de simplicité est également un régal. Champignons et cèpes frais y sont délicatement cuisinés au beurre et à la crème tandis que le chèvre, doux et à température, complète parfaitement ces notes automnales. A consommer sans modération.

Je mets de côté le merlu, le cabillaud et le lieu pour leur préférer la salade de mangue, tomate, purée d’avocat, maïs et tartare de saumon et de thon. Le résultat final est tout aussi alléchant que l’intitulé !

plat de résistance au restaurant la table de loïc à la baule

Derrière ces jolies couleurs se cache un plat roboratif et terriblement gourmand. Quelque part entre le Japon et le Mexique, je me régale de cette création aux notes iodées, sucrées et fruitées. L’alliance de l’avocat et des deux tartares est d’une grande justesse. La mangue, quant à elle, apporte un contraste légèrement acidulé implacable. Tout simplement délicieux.

Je conclus avec légèreté sur un thé gourmand élégamment servi composé d’une purée de fruits, d’une part de gâteau façon cake, d’une crème catalane et d’un fromage frais aux fruits secs. Étant une épicerie fine avant tout, rien d’étonnant à ce que Loïc propose un choix de thés et de tisanes de grande qualité. Le thé du jour, au gingembre, aurait pu se suffire à lui-même tant il était excellent.

dessert à la table de loïc à la baule

Dans l’éventualité où je n’aurais pas été assez claire, courez, volez, téléportez-vous chez Loïc, que vous soyez baulois ou de passage. Culinairement parlant on frôle le sans-faute. Si je vous dis qu’en plus le chef cuisine devant vous et que le service y est impeccable, alors…

arnold schwarzenegger meme

 

La Table de Loïc
1 Avenue du Marché
44500 La Baule-Escoublac
Tél : 09 61 36 99 20

Laisser un commentaire