Le Galopin à Rennes, la force de l’expérience

Autant le dire tout de suite, si vous étiez en quête d’originalité pour un repas sur Rennes, this is not the article you are looking for. Après plusieurs années passées à me demander pourquoi je n’avais pas encore foulé le sol de l’une des plus célèbres enseignes de la capitale bretonne, il était temps de voir ce que le fameux Galopin a dans le ventre.

Adresse privilégiée des « stars » de passage autant que cantine++ des rennais, le Galopin fait la pluie et le beau temps dans les assiettes de Condate depuis 1965. Si le restaurant arbore les formes et couleurs d’une brasserie parisienne, la cuisine servie n’en demeure pas moins d’un certain standing.

La carte fait, quant à elle, la part belle aux crustacés et poissons (bar sauvage, cabillaud et plateau d’huîtres répondent présents) mais le chef n’a cependant pas oublié d’y faire figurer des classiques carnivores comme les escargots ou le magret ainsi que des éléments plus « tendances » comme la pata negra.

Si le ticket d’entrée pour les entrées, justement, est de 14 euros et que peu de plats sont proposés à moins de 20 euros, le menu en trois services à 29 euros mettra probablement tout le monde d’accord. Le Galopin nous propose ainsi de démarrer notre repas avec 8 huîtres creuses de Cancale ou un tartare de saumon cuit au sel en mille feuilles de Nori aux graines de sésame. Pas si tradi.

Ce seront de délicates pastillas de chair de crabe accompagnées de jambon Serrano et d’un mesclun à l’huile de cacahuètes pour cette fois.

pastillas de chair de crabe, jambon serrano et mesclun à l'huile de cacahuètes

Je dis délicates car la finesse des feuilles de brick se conjugue à merveille avec celle de la chair fraîche du crabe. Le mesclun est parsemé de cacahuètes et d’un serrano gouteux ajoutant une note gourmande supplémentaire à une entrée certes peu risquée mais réussie. C’est bon, voilà tout.

Entrons dans le vif du sujet.  Le dos de cabillaud et ses petits légumes au lard de Colonnata à la crème de panais saura épancher les soifs de saveurs maritimes tandis que le magret de canard au sirop d’érable et son crumble de légumes aux noisettes rassasiera les amateurs de viande. Quant à moi, je me laisserai tenter par une dorade royale rôtie et sa sauce mousseline à la bisque de crustacés et champignons farcis.

dorade royale rotie, sauce mousseline à la bisque de crustacés et champignons farcis Je dois bien reconnaître que le Galopin sait rendre ses créations appétissantes. A mi chemin entre mer et campagne, cette assiette finira de convaincre les plus sceptiques : oui, une assiette de poisson peut être résolument gourmande. Je me régale d’une dorade naturellement savoureuse à la cuisson parfaite et réhaussée d’une bisque chargée d’embruns.

Le riz aux petits légumes surmonté de champignons frais farcis contrebalance l’apparente légèreté de l’ensemble avec simplicité et efficacité.

riz aux petits légumes et champignons farcis

Après deux assiettes réjouissantes, il me tarde de savoir si Le Galopin peut également tenir sa promesse au dessert. A nouveau, pas de risque côté carte avec de grands classiques comme l’île flottante, la crème brûlée ou bien la nage de fruits frais. Le gratin de banane rôtie au chocolat noir et sablé breton me « fait du gringue » et à nouveau, le chef parvient à m’enchanter en toute modestie. Le chocolat, noir et puissant, y est préparé façon moelleux et recouvre des bananes à la tendresse bousculée par le croquant du sablé. Chef, vous avez lu dans mon esprit.

gratin de bananes rôties au chocolat noir et sablé breton

Si comme moi vous connaissiez le Galopin mais que sa popularité vous faisait encore douter de sa sincérité, la messe est dite. Si sa réputation n’est plus à faire, le restaurant ne prend pas de raccourcis faciles pour autant et propose certes une cuisine de brasserie mais dont les inspirations retenues et la technicité confinent au gastronomique. Tous les feux sont au vert.

Restaurant Le Galopin
21 Avenue Jean Janvier
35000 Rennes, France
Tél : 02 99 31 55 96

Enregistrer

Laisser un commentaire