Il Ridotto, un étoilé à Venise (3/4)

Pas de passage en Italie sans un restaurant gastronomique digne de ce nom. Si Rosa Rossa nous avait donné un avant-goût du raffinement de la cuisine vénitienne, il était de bon ton de vérifier auprès d’un pilier de la scène culinaire de la Sérénissime.

Et lorsque ce pilier est étoilé Michelin et propose de surcroît un menu déjeuner à 28 euros, il aurait été quasiment criminel de se priver. Réservation est donc prise au Il Ridotto, quartier Castello, par une journée de canicule.

L’enseigne moderne abrite un nombre restreint de tables réparties dans deux pièces au décors lounge classique.

Le menu est composé de 3 tapas en guise d’introduction et du poisson ou de la viande du jour. Mais avant toute chose, place à l’irremplaçable Bellini, cocktail vénitien réalisé à base de Prosecco et de jus de pêche blanche, une vraie drogue.

cocktail vénitien prosecco et jus de pêche blanche

Les tapas arrivent promptement et promettent de jolis moments pour les papilles. De bas en haut, nous retrouvons une mousse de morue sauce poivron qui est un véritable hommage à ce poisson encore trop souvent mal considéré. S’en suivent les délicates crevettes et leur mousseline de céleri et enfin, cachée sous quelques feuilles de mesclun, une patate douce relevée d’une sauce tartare acidulée. Élégant et créatif, on n’en attendait pas moins d’une enseigne de ce standing.

tapas morue sauce poivron, crevette et mousseline de celeris, patate douce et sauce acide tartare

Il Ridotto n’oublie pas non plus l’assortiment de pains locaux à imbiber généreusement d’une huile d’olive de dégustation à se damner.

Je pars ensuite sur une viande du jour pour ajouter un peu de terre à ce repas avec la joue de porc, sauce framboise et légumes du moment.

joue de porc sauce framboise et légumes du moment

La prise de risque est moindre mais le résultat concluant. La joue de porc fondante, comme du miel, trouve son équilibre avec des carottes, choux-fleurs et brocolis d’une grande sobriété. Si la part de viande est plutôt bien servie, je regrette néanmoins un accompagnement beaucoup plus congru qui m’aurait fait quitter la table avec l’appétit si je m’étais arrêtée là.

Mon accompagnatrice avait, quant à elle, opté pour une proposition à la carte. Les spaghetti aux anchois et oignons remportent une mention honorable même si, derechef, une plus copieuse portion n’aurait pas été de refus.

spaghetti anchois et oignons

Nous passons aux desserts dont les intitulés tous plus intrigants les uns que les autres requièrent quelques explications.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le chef ne manque pas d’idées. Intriguée, j’opte pour les fraises sauvages accompagnées de leur huile à la vanille, d’une glace au basilic et d’une crème aux olives.

Ne vous fiez pas à son aspect inoffensif car ce dessert est une explosion de saveurs pour palais avertis. Si j’ai toujours eu un faible pour la glace au basilic (qui s’avère ici excellente), la crème d’olives est une expérience hors du commun qui demande d’y être un minimum préparé. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenu. 😀

fraises sauvages, glace basilic, crème d'olives et huile à la vanille

Mon accompagnatrice s’attaque à l’énigmatique crumble au matcha, bergamote, eau glacée au muscat italien et « éventuellement » chocolat. Notez bien le « éventuellement » qui n’est pas une invention de ma part et qui est bel et bien mentionné sur la carte.

A nouveau, une véritable expérience qui donne l’impression que le sucré est un vaste terrain de jeu pour un chef beaucoup plus réservé sur le salé (comptez 12 euros pour chacun de ces 2 desserts).

crumble matcha,eau glacée au muscat, bergamote, chocolat

Si Il Ridotto n’est pas exempt de quelques petits défauts, il vaut le détour ne serait-ce que pour la qualité des produits utilisés, l’accessibilité de son menu déjeuner (même s’il nécessitera probablement une petite extension pour tenir toute la journée comme une pâtisserie de chez Didovich par exemple) et les pulsions créatives de son chef. Idéal pour assouvir sa curiosité sans trop se ruiner.

Restaurant Il Ridotto
Campo SS. Filippo e Giacomo, 4509
30122 Sestiere Castello, Venise
Tél : +39 041 520 8280

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Une réflexion au sujet de « Il Ridotto, un étoilé à Venise (3/4) »

Laisser un commentaire