Le Rouge, voir et être vu à La Baule

Edit juin 2017 : je viens d’apprendre que le Rouge a fait place au M depuis quelques semaines. Le positionnement semble sensiblement identique. J’attends d’avoir confirmation de son intérêt culinaire pour le tester. To be continued…

Édit août 2016 : je ne suis pas retournée au Rouge depuis la rédaction de cet article. Il semblerait que l’enseigne ait changé de main tout en conservant la carte et l’ambiance. Cependant, j’ai le sentiment que Le Rouge devient davantage un endroit ou l’on peut voir et être vu, à l’image de La Croisette ou de la moyenne Villa mitoyenne. J’ai publié de nombreuses critiques d’enseignes tout aussi sinon plus concluantes récemment. Je vous invite à y jeter un œil avant d’entreprendre une réservation au Rouge.

Les habitués de la baie connaissent la diversité d’enseignes que l’on peut trouver autant sur le bord de mer que dans les rues très commerçantes. Bien entendu, toutes ne se valent pas et ne nous mentons pas, des attrape-touristes, il y en a pas mal. Néanmoins, j’ai déjà pu partager sur ce blog quelques valeurs sûres comme le Season’s et sa vue imprenable sur l’Atlantique ou encore le So’Basque pour ses tapas de choix.

Situé au bout de l’emblématique Avenue De Gaulle à quelques mètres seulement de la plage, Le Rouge se pose comme une adresse à retenir. Établissement résolument cosy et branché, il n’en demeure pas moins idéal pour une soirée entre amis ou un repas en amoureux. La carte se veut riche et la cuisine allie savamment saveurs d’hier et techniques modernes.

intérieur restaurant francais loire atlantique

Commençons les hostilités avec une souris d’agneau accompagnée d’un gratin dauphinois. Je fais dans le traditionnel ces derniers temps. :p

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est généreux. La pièce de viande, très moelleuse, est de très (trop?) belle taille et le gratin crémeux vient ajouter de la gourmandise à un plat qui l’était déjà. D’avance, je sais que serai rapidement rassasiée.

plat de résistance restaurant le rouge la baule

Mon accompagnatrice opte pour une formule plus light avec un dos de cabillaud en laque d’épices et son wok de légumes croquants. Plus frugal que son prédécesseur, ce plat maritime et élégant se veut tout en saveurs et en fraîcheur. Mission accomplie.

plat de resistance restaurant le rouge la baule

Malgré ma souris, je ne résiste pas à la tentation d’un dessert bien de chez nous à savoir le kouign-amann. Servi tiède, celui-ci est plutôt réussi même si je l’aurais préféré un peu plus croustillant. J’aurais également opté pour une glace caramel au beurre salé en lieu et place de la glace à la vanille. Je suis donc plus mitigée sur ce dernier plat.

dessert restaurant le rouge la baule

Mon accompagnatrice poursuit sa quête du café gourmand le plus convaincant avec un très bon cru composé d’une panna cotta coulis d’agrumes, d’une glace à la rose, d’un gâteau glacé aux fruits rouges, d’un opéra ainsi que d’un petit chou pour 8 euros.

dessert restaurant le rouge la baule

Le Rouge est par conséquent un restaurant plein de qualités, chic, abordable et bien situé. Idéal après une journée de plage ou pour pimenter les longues soirées d’hiver.

Restaurant Le Rouge

22-24 place du Maréchal Leclerc

44500 La Baule

02 40 23 14 14

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 réflexions au sujet de « Le Rouge, voir et être vu à La Baule »

  1. si vous avez invité votre accompagnatrice ce n est pas très poli de votre part de mentionner le prix de son dessert (8€)

    • Bonjour Céline,
      Non je ne l’ai pas invitée. Néanmoins, cela aurait été le cas, j’aurais tout de même indiqué le prix car il me semble que c’est une donnée essentielle. Mon petit doigt me dit que le prix est un critère important pour bon nombre de bourses. 🙂

Laisser un commentaire