Brunch 3 étoiles au Plaza Athénée à Paris

Plusieurs semaines après ma seconde visite au Plaza Athénée pour son désormais célèbre Brunch Haute Couture, il était plus que temps de faire part de mon expérience sur ce blog. Mais par où commencer tant l’entreprise semble monumentale ?

Plus qu’un gros petit-déjeuner, le Plaza propose un réel moment hors du temps dans un lieu qui, à lui seul, est un enchantement et nous fait oublier le tumulte de la vie parisienne.

Aparté : je tiens d’ailleurs à remercier sincèrement mes anciens collègues d’Aldebaran pour ce très très très beau cadeau de départ. Ils et elles se reconnaîtront. <3

brunch haute couture au plaza athénée

Avant toute chose, sachez que si vous souhaitez tester le brunch du Palace, il vous faudra d’une part vous y prendre un peu à l’avance et d’autre part, y aller le VENTRE VIDE. Car si le repas s’élève à 120 euros par tête tout de même, il n’en demeure pas moins absolument colossal.

Aux fourneaux, nous retrouvons donc le multi-étoilé Alain Ducasse également à la tête de la cuisine du Meurice et de bien d’autres restaurants en France mais également à Monaco et dans le reste du monde.

Si Christophe Michalak officiait encore sur le sucré lors de ma visite, il a été remplacé par le MOF Angelo Musa dont je ne connais pas les talents.

Rentrons dans le vif du sujet avec ce qui constitue une mise en bouche à ce brunch : les pâtisseries à partager du chef Christophe. Croissants, baguette, pain viennois, pain au gianduja, roulé aux fruits confits ou brioche à la framboise, le Plaza met d’entrée de jeu les petits plats en argent dans les grands. Rien à redire sur ces pâtisseries bien exécutées. J’ai toutefois un faible pour l’originalité du pain gianduja et de la brioche à la framboise.

pâtisseries christophe michalak croissant, pain gianduja, roulé fruits confits, brioche framboise

Le Plaza n’oublie rien avec un superbe assortiment de confitures, de miels artisanaux et de pâte à tartiner signée Ducasse. Nul besoin d’être amateur pour apprécier, c’est juste fabuleux en plus d’être un régal pour les yeux.

brunch d'alain ducasse au plaza athénée

produit alain ducasse au plaza athénée

Bien évidemment, à vous de choisir parmi le café, la gamme de thés ou le chocolat chaud maison ainsi que les jus de fruits fraîchement pressés pour accompagner ces douceurs. Si en plus, les boissons sont servies dans une charmante argenterie alors…

théière en argent

C’est au moment où vous croyez être rassasié que vous réalisez qu’il est temps de passer à l’entrée. OUI A L’ENTREE ! Comprenez bien qu’il est nécessaire de s’économiser sur la première partie d’autant plus que les pâtisseries restantes pourront vous être remises en doggy bag. Et ça, c’est sacrément sympa.

Pour cette entrée, je choisis de partir sur l’option de saison avec un retour de marché des plus appétissants :

tapenade poivrons courgettes, homard, fenouil et carottes

Une belle entrée qui marie des classiques du jardin (carottes et fenouil) à un seigneur de la mer à savoir le homard, excellent il va sans dire. J’apprécie également la présence des caprons (fruit du câprier) aux notes vinaigrées qui apportent du peps à ce plat.

Poursuivons avec le plat de résistance. Sans complexe, le Plaza nous met l’eau à la bouche avec les œufs bénédictines à la truffe et les œufs mollets cardinal. Je me tourne néanmoins vers le plat du jour : un veau haché accompagné de coquillettes truffées et d’une sauce à la viande. Je regrette un peu mon écart (je ne mange pas de veau) puisque ces palets sont un peu compacts et « bourratifs », même s’ils restent agréables en bouche. Les pâtes truffées offrent par contre un très joli moment de gourmandise et de nostalgie.

viande hachée de veau, coquilletes truffées et sauce à la viande

Qui dit brunch dit plusieurs étapes et le Plaza Athénée pense à tout avec l’assiette de 3 fromages affinés de tradition composée d’un sainte-maure, d’un camembert et d’un comté 18 mois. On ne lâche rien.

camembert, sainte maure et comté 18 mois

Si vous pensiez terminer ce repas avec une petite nage de fraises ou une île flottante, j’ai le regret de vous dire que vous n’y êtes pas DU TOUT. Le dessert représente en effet à lui seul plus qu’un repas (gloups) tant et si bien qu’il est difficile de juger de la qualité de l’exécution tant l’appétit n’y est plus (#firstworldproblem voyez).

Cette conclusion se divise en trois étapes accompagnées d’une coupe de champagne cuvée Ducasse.

Étape n°1 : l’assortiment de 4 verrines du moment avec de gauche à droite un suprême de mangue au citron vert, une mousse au chocolat et riz soufflé, une purée de cassis et sa crème fouettée et enfin un carpaccio de clémentines et oranges. Sans oublier le mendiant chocolat noir.

verrines christophe michalak supreme de mangue citron vert, mousse chocolat riz soufflé, purée de cassis et crème fouettée, carpaccio clémentines oranges

Étape n°2 : le riz au lait ou le pain perdu revisité en crème brulée et servi à même la poêle (pas une « poêlette », non une vraie bonne poêle).

riz au lait façon crème brulée christophe michalak

Étape n°3 : la religieuse au café que l’on peut heureusement également inclure au doggy bag (à l’inverse des verrines et du riz au lait malheureusement).

religieuse au café christophe michalak

A nouveau, il m’est difficile de juger de la qualité et de la subtilité de ces pâtisseries tant mon estomac et mon palais ne répondaient plus à ce stade de l’aventure.

Que dire de plus sur l’expérience proposée par le Plaza Athénée sinon qu’elle est totale autant par la qualité et l’orchestration de son brunch que par son service et son atmosphère d’exception.

Si elle représente un certain budget, la formule permet néanmoins à un plus large éventail de clients de vivre un rêve 5 étoiles le temps de quelques heures. D’ailleurs, la majorité des « bruncheurs » du jour étaient des curieux et non des résidents du Palace.

Je regrette juste les quantités servies, totalement déraisonnables, et qui doivent donner lieu à un vrai gâchis malgré l’initiative du doggy bag pour le sucré. Pourquoi ne pas mettre la formule au régime et par là même revoir un peu les prix ? Je suis sûre qu’un compromis pourrait être trouvé pour environ 90 euros.

Et si vous avez envie de retranscrire un peu de cette atmosphère chic et contemporaine dans votre restaurant ou tout simplement chez vous, je vous recommande chaudement le mobilier dédié à la restauration de Sledge. Sledge est un site français spécialisé dans la revente de pièces design exclusivement fabriquées en Europe. Chaises pour restaurant, tables, mange-debout, fauteuils, bancs, Sledge propose de nombreux modèles (dont de vraies curiosités) de qualité et à prix raisonnable. Du bonheur à portée de souris. 🙂

palace 5 étoiles paris

Brunch Haute Couture du Plaza Athénée
25 Avenue Montaigne
75008 Paris
Réservation au 01 53 67 65 36 ou à petitdejeuner.hpa@dorchestercollection.com
Brunch du samedi au mercredi de 11h à 13h

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire