Kotteri Ramen Naritake, le ramen véritable investit Paris

Le doute n’est à présent plus permis. Après avoir testé Ippudo, représentant du (vrai) goût japonais à Paris, ce passage chez Naritake confirme que les ramens comme nous pouvons les savourer au Japon commencent à investir la capitale. ENFIN !

Exit les pâtes réhydratées baignant dans un bouillon clairsemé. Place aux pâtes fraîches et à un bouillon épais et laiteux réalisé sur place à partir d’os de porc.

A l’image d’Ippudo, Naritake emmène ses clients droit au but avec une carte hyper resserrée de deux types de ramens déclinés en cinq variantes : les ramens à base de sauce soja et les ramens à base de pâte de soja fermentée (miso). TRÈS copieux, ses ramens sont également accessibles avec un prix de départ à 10 euros pour un bol simple.

Afin d’avoir le meilleur aperçu possible des ramens de Naritake, je pars sur un porc braisé Chashu (13 euros) avec un supplément œuf mollet mariné (un euro). D’autres suppléments sont disponibles comme le beurre (un euro), la ciboulette pimentée (deux euros) ou la grande portion de nouilles (trois euros). Si vous optez pour la dernière option, c’est que vous n’avez rien mangé depuis quatre jours. Vous êtes prévenu(e)s.

nouilles japonaises à paris chez naritake

Notez que les nouilles servies sont bien plus grasses que ce que nous avons l’habitude de manger en France. C’est pourquoi il est possible de préciser la densité de graisse souhaitée (de peu à beaucoup de graisse). Si je n’ai pas pris le soin de le faire, je le regrette car j’aurais préféré un bouillon moins riche. Je recommande donc pour la première fois de tester la version avec peu de graisse afin de partir sur de bonnes bases. 😉

Voici donc le chashu ramen de Naritake. Enfin… après un premier renvoi pour cause de cheveu sur l’œuf mollet (et dieu sait si cela me désole si l’on considère ce qui va suivre).

Visuellement, je comprends déjà que le bouillon m’octroiera de l’énergie pour les 15 jours à venir. Gustativement, je prends un grand plaisir à croquer dans le chashu et l’œuf mollet qui sont de vraies gourmandises. Le bouillon, bien que consistant, est vraiment plein de saveurs oscillant entre le soja, les condiments et le goût du porc. A l’inverse d’Ippudo, l’ail fraîche à presser est disponible sur la table et je ne me gène pas pour en ajouter à cette délicieuse mixture.

Accompagnez cela de raviolis aux légumes frais et vous obtenez un repas presque digne d’une ramen-ya japonaise (enseigne de ramen). Largement de quoi contenter les gaijins les plus exigeants.

entrée japonaise à naritake à paris

Si la tentation de comparer Kotteri Ramen Naritake à Ippudo est forte compte-tenu du peu d’enseignes proposant des ramens de qualité à Paris, je pense néanmoins qu’il s’agit plus d’une affaire de goût. Je ne peux que vous conseiller de tester les deux restaurants pour vous faire votre propre idée des ramens que vous aimez.

Itadakimasu!

P.S : le bon ramen appartient à celles et ceux qui se lèvent tôt…

Kotteri Ramen Naritake
31 Rue des Petits Champs
75001 Paris
Tél : 01 42 86 03 83

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire