La Brunilda, le diamant culinaire de Séville, Andalousie 5/5

Voici le 5ème et dernier volet de mes recommandations culinaires en Andalousie. Autant être claire, je vous ai gardé l’exceptionnel pour la fin. Parler de la Brunilda comme du « meilleur » serait en effet purement et simplement insultant tant on tient ici un lieu incroyable.

Logée au calme d’une petite rue sévillane à quelques minutes du centre, La Brunilda semble déjà pleine de promesses sur le papier. L’enseigne prend en effet de la hauteur et s’attache à élever chacune de ses tapas au rang d’exercice gastronomique.

Jusque là, rien de bien surprenant. Sauf que la Brunilda se distingue sur deux points très précis :

  • Point n°1 : la promesse gustative est effectivement tenue. Je n’ai pas mieux mangé en Andalousie et je n’avais d’ailleurs pas aussi bien mangé depuis longtemps tout court. Raison pour laquelle mon accompagnatrice et moi-même nous y sommes rendues deux fois en dix jours (mais nous aurions très bien pu en faire notre cantine).
  • Point n°2 : le tarif est tout simplement SURRÉALISTE. Pour être franche, des restaurants j’en ai fait quelques uns. Mais de ma vie, jamais je n’ai testé une enseigne avec un tel rapport qualité/prix. L’addition semble tellement ridicule par rapport à ce que la Brunilda propose que l’on se demande à chaque bouchée comment le restaurant peut tenir à un tel régime (ah ah).

Accrochez-vous car ça décoiffe Calle Galera.

restaurant la brunilda seville

Le bonheur est au bout de la rue

Je ne parlerai dans cet article que des prix des plats à partager ou des demi-portions car nous avons quasiment tout partagé avec mon accompagnatrice. Et ces petites portions (qui n’en sont pas), sont plus que bienvenues tant La Brunilda excèle dans chacune de ses préparations.

Nous débutons ce fantastique repas avec la burrata au pesto, roquette et tomates confites qui nous avait été chaudement recommandée par un touriste quittant le restaurant.

tapas la brunilda seville

Et quel feu d’artifice ! La burrata est crémeuse et très gouteuse. Le pesto maison est tout simplement délicieux et l’assaisonnement de la roquette parfait. C’est très simple, il n’y a RIEN à jeter dans cette entrée à l’apparence simplissime mais qui touche au sublime. Le tout pour….. 5,50€. True story. Et la fête ne fait que commencer.

Nous poursuivons avec un classique de la cuisine populaire espagnole : les patatas bravas. Les patatas bravas consiste en des cubes irréguliers de pommes de terre préparés à l’ail et nappés de sauce Brava (poivron rouge et piment rouge).

tapas chez la brunilda à seville

Ce qui s’annonce comme un basique à priori sans grand intérêt se révèle une nouvelle fois impeccable. La sauce est délicatement sucrée et relevée, les pommes de terre fraîches de qualité. Le copieux ensemble est parsemé d’allumettes de jambon ibérique. Et ce sera 3,20€ s’il vous plaît. Comment dire…

N’ayant qu’une vague idée des quantités proposées par La Brunilda, nous poursuivons sur cette lancée avec 3 croquettes de jambon et 3 croquettes au gorgonzola et noix. 3,20€ de nouveau les 3 croquettes.

tapas croquettes à la brunilda a seville

La Brunilda vise une fois de plus dans le mille avec une panure croquante et légère et un cœur jambon doux et fondant. Le cœur fromage est également à tomber avec un gorgonzola puissant en bouche et sans acidité. Étourdissant.

On ne lâche rien avec en plat principal un calamar grillé, œufs de cabillaud et panure pour…. 4,50€ (ça en devient carrément indécent).

tapas chipiron la brunilda à seville

A ce stade, la faim commence à devenir un lointain souvenir, m’empêchant d’apprécier à sa juste valeur cette copieuse demi-portion. Étant amatrice de calamar et d’œufs de poisson, je ne regrette pas mon choix même si (et ce sera le seul mini hic de ce repas) je n’ai pas été convaincue par la panure, originale mais un brin bourrative.

Mon accompagnatrice opte pour la grillade d’épaule de porc ibérique aux patates douces, pistaches et fromage idiezabale (4,80€ mais je ne sais pas s’il est encore utile que je vous parle de prix).

tapas porc ibérique chez la brunilda à séville

Le peu de palais qui me reste confirme que la viande est de premier choix et les patates douces très bien cuisinées.

Ce dernier plat marque la fin de notre première visite à La Brunilda. Avec deux verres d’une très bonne sangria et l’estomac rempli plus que de raison, nous quittons la table délestées de… 15 EUROS PAR PERSONNE.

Frustrées de ne pas avoir pu expérimenter la partie sucrée, nous revenons donc une seconde fois en fin de séjour et décidons cette fois d’être plus raisonnables. Nous choisissons de partager deux plats principaux et deux desserts.

Au programme de cette 2ème visite, une dorade et sa ratatouille, petits pois et sauce cream cheese (5,20€).

tapas à la brunilda à séville

Pour faire court, si vous n’avez jamais mangé de bonne dorade, ni de bonne ratatouille, ni de bons petits pois, ce plat vous en donnera le meilleur aperçu possible. Le poisson est frais et la peau croustillante. La ratatouille est une explosion de saveurs et les petits pois sont croquants à souhait. L’audacieuse sauce cream cheese se révèle, quant à elle, d’une douceur implacable. A nouveau, on côtoie la perfection.

Nous poursuivons dans l’hyper tradi avec le blanc de poulet fermier, polenta et champignon (4,70€).

tapas à la brunilda à séville

A première vue, rien d’extravagant certes mais dans l’assiette, un plat qui réchauffe le cœur par sa générosité et son humilité. Il ne fait aucun doute que le poulet vient d’une ferme andalouse. Il côtoie une polenta ferme et des champignons fraichement cueillis. Un plat aux tonalités pastorales et une valeur sûre dont on ne se lasse jamais vraiment.

Nous fermons cette somptueuse parenthèse gastronomique avec une brioche typiquement andalouse accompagnée de son dulce de leche (confiture de lait) et un moelleux au chocolat.

desserts tapas à la brunilda à séville

La brioche encore tiède fond dans la bouche et le mariage du gâteau et du dulce de leche suffit à me mettre aux anges. Le moelleux remplit également son contrat comme vous pouvez le remarquer avec un cœur coulant au chocolat noir puissant.

Rien ne résiste donc à La Brunilda. Pas même les bonnes manières puisque le personnel s’avère charmant et d’une terrible efficacité. C’est qu’il en faut de l’énergie et de la débrouillardise pour assurer le service de ce restaurant plein à craquer dès l’ouverture. A ce sujet, oubliez les réservations et prévoyez de vous rendre au restaurant pour le premier service avec 15 bonnes minutes d’avance sous peine de devoir patienter… un certain temps.

devanture la brunilda séville

La Brunilda Tapas
Calle Galera, 5
41002 Sevilla
Tél : +34 954 22 04 81

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire