La Baule : top 5 des meilleurs restaurants en 2017

Alors que les vacances d’été vont battre leur plein dans quelques jours, voici un premier classement personnel des adresses qui sont, selon moi, des incontournables absolus à La Baule ! Gastro, bistro ou fast good, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets avec une seule exigence : être au TOP.

Numéro 1 : l’indétrônable Billot

Les baulois ne me contrediront pas. Le Billot est probablement LE restaurant iconique de la ville. Situé sur la place du marché, il est le QG des amateurs du combo huîtres/muscadet ou des planches en tout genre. En soirée, Le Billot ne se repose pas sur ses lauriers avec une cuisine de couleurs et de technique au dressage toujours soigné. Rien de surprenant puisque les deux derniers propriétaires en date ont officié à l’étoilée Mare aux Oiseaux d’Eric Guérin. Les chiens ne font pas des chats.

brousse de vache, focaccia, fèves et petits pois frais

La superbe « brousse de vache » du Billot

Ma critique du Billot

Adresse : 17 Avenue des Petrels

Gamme de prix : €€€

Continuer la lecture

Dersou, la cuisine fusion au pinacle (Paris 12ème)

Dans la lignée de l’émergence de la « nouvelle cuisine », la cuisine fusion a connu ses heures de gloire dans les années 80 et 90, permettant à des chefs du monde entier d’exprimer leur créativité pour le meilleur… et parfois pour le pire.

Le soufflé depuis longtemps retombé, la cuisine fusion tend à s’illustrer par des mélanges intéressants sur le papier mais souvent décevants dans l’assiette.

Vous l’aurez compris, je me méfie de la cuisine fusion comme de la peste. Mais quand une amie d’amour (en qui j’ai une confiance culinaire aveugle) me parle de Dersou et de son chef japonais, je n’hésite pas une seconde. Après tout, il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis.

Nous pénétrons donc dans un lieu au look industriel et totalement tendance où le chef et ses comparses, que je pense japonais eux aussi, s’affairent derrière le bar.

A la carte : tonkotsu ramen au porc ibérique, pita d’agneau tomate/chili, sashimi-don (sans saumon s’il vous plait !), burrata et haricots verts ou encore curry de poularde. Nous voilà en un instant citoyens du monde.

Je m’attaque plus sobrement au plat le plus accessible du restaurant à savoir la salade d’Annie Bertin, asperge blanche, ricotta et abricot (14 euros tout de même).

salade au restaurant dersou à paris Continuer la lecture

Mamm, des cookies made in Nantes et beaucoup d’amour

Lundi, j’ai eu la chance d’être conviée à un atelier présentation et dégustation par de véritables Petits Lu : l’équipe de Mamm Cookies.

Si vous ne connaissez pas Mamm Cookies, le principe est on ne peut plus simple. La jeune entreprise propose des pâtes à cookies fraîches prêtes à cuire. Un passage au four à 160° mi-hauteur et 12 minutes plus tard, vous obtenez de succulents cookies réalisés à partir de produits à 90% locaux (et oui, le cacao et la vanille, ça ne pousse pas trop par chez nous…), garantis sans cochonneries !

préparation de pâte à cookies Continuer la lecture

Le Bouchon, pépite culinaire de Nantes

C’est au calme de la charmante rue Bossuet que se niche une petite pépite de la scène culinaire nantaise : le Bouchon.

Si l’on apprécie d’entrée de jeu sa jolie façade à colombages, le Bouchon surprend ensuite par la modernité de son décor intérieur (coup de cœur pour les lampes tombantes) mais surtout pour sa TERRASSE.

Totalement invisible de la rue, le Bouchon possède une cour intérieure où les hôtes peuvent savourer un repas salué par le Guide Michelin, à l’ombre d’un superbe marronnier et le tout dans un calme insolent. Pas de bruit de moteur à l’horizon, juste le chant des oiseaux. GASP.

restaurant gastronomique nantes

Le kiff est réel

Continuer la lecture

Anne de Bretagne, l’étoile de la Plaine-sur-Mer

Vous me direz probablement que le jeu de mots était facile mais comment ne pas voir dans le Anne de Bretagne une lumière bienveillante ou un guide spirituel pour les gastronomes de la région ?

Car c’est bien une étoile au Guide Michelin que le restaurant arbore et honore avec une cuisine de terroir on ne peut plus technicienne.

Mais ce qui fait l’élégance de notre Duchesse, ce sont probablement ses formules déjeuner pensées pour satisfaire le plus grand monde. Avec un ticket d’entrée pour un menu entrée-plat-dessert à 39€ (du lundi au samedi s’il vous plaît !), l’inaccessible devient à notre portée le temps d’un repas. Et c’est justement de cette formule dont il est question aujourd’hui.

Avant toute chose, sachez qu’une formule à ce tarif comporte ce que j’ai beaucoup de mal à qualifier d’inconvénient : l’absence de choix. Le menu type « retour du marché » est en effet imposé par le Chef mais, de vous à moi, on ne prend pas grand risque non ?

Avec une très jolie vue sur la mer, difficile d’esquiver une cuisine de fraîcheur aux inspirations maritimes.

L’amuse-bouche nous fait plonger de suite dans « le grand bain » avec un corail de Saint-Jacques à l’algue, véritable shooter d’iode que j’ai accompagné d’un saké à la douceur incroyable (en supplément). <3

entrée restaurant étoilé anne de bretagne la plaine sur mer Continuer la lecture